Mirai : la Toyota qui carbure à l'hydrogène

{CONTENT-TITLE}

L'hydrogène, comment ça fonctionne?

La Toyota Mirai est équipée d'un réservoir à hydrogène, lequel se mélange à l'oxygène dans la pile à combustible. La réaction chimique qui en résulte produit deux choses : de l'électricité et de l'eau. L'électricité propulse le véhicule, produisant une puissance de 151 chevaux et un couple de 247 lb-pi. Quant à l'eau, c'est la seule émission de la voiture et elle est évacuée par le tuyau d'échappement.

L'unité de contrôle de puissance de la Mirai décide à quel moment utiliser l'énergie de la batterie et à quel moment puiser dans la pile à combustible. La pile à combustible peut générer plus de 100 kW d'électricité. La batterie compense lorsque la demande en énergie est plus élevée comme lors des accélérations.

Faits saillants sur la Mirai

  • Bien équipée, cette élégante berline a une autonomie de près de 500 kilomètres avec un réservoir d'hydrogène
  • Elle se recharge en cinq minutes seulement
  • Elle n'émet aucune émission de carbone
  • Et bonne nouvelle pour les conducteurs d'ici : sa pile à combustible est insensible au froid

Une première station de ravitaillement

Évidemment, pour que la Toyota Mirai poursuive sa route, il lui faut un « plein » d'hydrogène de temps en temps. Et c'est à Québec, sur le boulevard Hamel, que la toute première station-service québécoise de ravitaillement d'hydrogène a été inaugurée en février dernier! Cette station utilise, sur place, un électrolyseur qui transforme l'hydroélectricité en hydrogène propre et renouvelable pour le véhicule.

Toyota Canada collabore étroitement avec ses partenaires québécois, en particulier les ministères de l'Énergie, de l'Environnement et des Transports, pour veiller à la mise en place d'une infrastructure de ravitaillement suffisante dans la province. C'est ainsi qu'une deuxième station multicarburant ouvrira ses portes d'ici la fin de l'année, cette fois sur la Rive-Sud de Montréal.

L'hydrogène est un carburant d'avenir écoresponsable. Compte tenu de l'engagement de Toyota Canada à l'égard du développement durable, du déploiement réussi de la Mirai sur les routes québécoises et de l'ouverture graduelle de stations-service multicarburant, la suite des choses est prometteuse pour le mouvement de l'hydrogène au Québec.